Pour Saïd l'Amitié n'était pas un simple mot de six lettres. Il était loyal, sincère et surtout fidèle

De ses amis, il en a rejoint certains; d'autres l'ont suivi. d'autres encore continuent à espérer le revoire.
Je pense en premier à, Toufic TOUMA Ecrivain et sociologue, Suleiman Al-BOUSTANY Magistrat Libanais et International, Shawki BOUSTANY Homme d'affaires, Emile BOUSTANY Entrepreneur et membre du Parlement, César NASR Professeur d'université, Père Jésuite Michel ALLARD doyen de l'Institut des lettres orientales, Adel ISMAIL, Père Abdallah DAGHER Supérieur de la Vice-Province Jésuite de Proche-Orient. Louis HNEINE Professeur Militant, Hamid FRANGIEH Parlementaire et Ministre, Jabbour ABDELNOUR Professeur d'Université.

>

Suleiman Al-Boustany, Magistrat, ami de toujours



Shawki Boustany; et avant lui, Saïd avait une affection particulière à son père Halim Youssef Boustany

Emile Boustany, parti, lui aussi trop vite, laissant un vide difficile à combler

Avec César Nasr

Père Michel Allard, Martyr pour le Liban

Fouad Boustany, Abdallah Dagher et Edmond Naim

Louis Hneiné, amis fidèle jusqu'aux derniers instants

Hamid Frangié, qui manqua énormément.

Jabbour Abdennour, collègue et ami intime.

 

Père Bonnet-Eymard, Jésuite

Aded Mezher

back to top

 

www.000webhost.com