Nakad Elias Boustany.

Nakad, l'ainé de 4 garçons, était un enfant ambitieux, mais n'ayant jamais eu la chance de fréquenter l'école du fait de l'extrême modestie de sa famille. Son premier emploi était lors de la construction de la route de Marj au début des année 50 (jusque là aucune route ne reliait Marj aux autre villages environnants). Son travail consistait à concasser les pierres, qui devaient être étalés comme un lit appelé "blocage", couche nécessaire avant de faire couler par dessus la couche d'asphalte. C'était un travail très dur, et Nakad enfant encore, dût concasser des pierres à l'aide d'une masse, du matin au soir.

Une fois la route achevée, il eut le malin plaisir, accompagné de son frère Tannous, sourd et muet, de dévaler la route au soir en courant, un phare à la main, et Tannous actionnant un klaxon de charrette. Les habitants de Marj crurent alors qu'une voiture descendait depuis Debbiyeh vers Barja; ils coururent alors rejoindre la route pour voire la voiture. Leur fureur éclata quand ils aperçurent Nakad et Tannous dévaller la descente tous feux allumés et klaxonnant.

A sa majorité, Saïd Boustany emmena Nakad chez Emile Boustany,homme d'affaires et propriétaire alors de plusieurs firmes de transports et travaux public. Emile, convaincu par la volonté et l'énergie de Nakad, accepta de le prendre dans une de ses firmes au Koweit. Par la suite, il l'aida à acquérir 3 camions, que Nakad commença à faire travailler à son propre compte. Il réussit, et continua à agrandir sa petite société à Abu Dhabi, jusqu'à en faire une grande entreprise (la CMC), qui comptait alors plusieurs centaines d'employés. Ses employés étaient logés dans des campements, constituants de vrais petits villages, se développant au fur et à mesure des annéesen taille et en nombre.

Son entreprise avait comme activité principale, la construction et le transport du matériel de recherche et d'extraction pétrolière ( Rig Move). C'était un travail extrêmement dangereux et délicat. La CMC était la seule entreprise ayant la technologie nécesaire à ce genre de transport.

Après la cession de son entreprise et son départ du Golfe Persique, ce fut l'entreprise constituée par son cousin Shawki Boustany, qui prit la relève et se spécialisa et éveloppa ce genre de transport dans le désert.

Après une carrière faite de hauts et de bas, semblable à toute carrière d'homme d'affaire de cette carure, Nakad succombât dans un accident de camion dans la banlieue d'Alep (Syrie), où les secours tardèrent et ne purent empêcher son décès.

Après une vie que l'on peut étiqueter de "grandeur et décadence", Nakad fut inhumé à Marj

 

www.000webhost.com